MARIA CALLAS – Cacti Magazine

MARIA CALLAS

aka 

La Bible de l’Opéra 

 

Bonjour, c’est HumourMan.

slow baby animals GIF

Vous connaissez Cascada ? C’est un groupe de Dance allemand qui s’est fait connaître avec une reprise de Everytime We Touch de Maggie Reilly en 2007.

Cette chronique, ne raconte pas leur histoire.

Bouuuum CE GENRE D’ENTRÉE EN MATIÈRE MAMÈNE ! ON EST LÀ NOUS !

Aujourd’hui on va parler de la plus grande Diva du 20ème siècle, la Divina Assoluta. Ça veut dire l’Absolu Divin en italien. Celle à côté de qui Mariah Carey est un apéricube et Cindy Sanders en est le papier aluminium. On est sur du romantisme, du tragique, du lyrique, du velours et du diamant, sur la chanteuse incroyable qui stoufle encore les époux : Maria Callas médames méssieurs.

Donc déjà la Callas c’est une grecque née aux States-Unitède et morte à Paris. On est déjà sur de l’international. Si vous la connaissez pas, c’est LA soprano. La « Bible de l’Opéra ». Depuis qu’elle est morte on est dans l’ère post-Callas, c’est pour vous dire. Y’a clairement eu un avant et un après Maria Callas dans le chant lyrique. Y’a même des rôles que les chanteuses d’aujourd’hui ont peur de reprendre parce que passer après elle c’est beaucoup trop de pression.

Ca-llas, cet univers impitoyable.

Pi Maria à la base son vrai nom c’est Anna Maria Sophia Cecilia Kaloyeropoulou. C’est quand même super fort d’avoir réussi à faire une carrière aussi stylée avec un nom de famille aussi drôle.

Mais alors…C’est quoi les bails avec elle ? Hahaha je vois que vous êtes pas dans le Lyrique-game. Mais c’est pas grave, Doc-HumourMan est là pour tout vous raconter. D’ailleurs une fois quand j’étais petit, j’étais en train de grimper sur un arbre, y’avait des feuilles et tout c’était vachement bien. Si toi aussi tu veux tout raconter des choses de quand t’étais petit, lâche tes comm’s lol.

arrested development wink GIF

Enfait elle a un peu bouleversé tout ce petit monde du chant lyrique qu’est si bien codifié, et tout ça avec sa voix.

Pleins de spécialistes disaient que sa voix était pas spécialement jolie à la base, trop chaude, limite rauque, trop strident dans les aigus. Mais elle avait une tessiture stylée. La tessiture c’est tout ce qui a entre la note la plus basse et la plus haute que t’arrives à chanter avec autant de force. Alors Freddie Mercury avait une tessiture de 5 octaves, elle c’était 3 mais dans le lyrique mon coco. On est pas sur la même technique vocale. Et en plus son truc c’était le Bel Canto, une technique de chant ultra riche en fioritures qu’on entendait plus depuis plus de 100 ans.

Avec toutes ces richesses de chant, elle arrivait à moduler sa voix pour que ça colle parfaitement aux rôles qu’elle interprétait. Tout ça combinés aux gestes qu’elle pouvait ajouter et on s’y croyait de ouf. C’était limite plus une comédienne qu’une cantatrice. Elle jouait pas, elle était. Comme Heath Ledger avec le Joker sauf qu’elle s’est pas suicidée.

Et ça lui a permit d’avoir des rôles qu’on aurait dit pas fait pour elle et ça, ça rendait ouf.

Genre elle a jouée Brünnhilde, une déesse, dans La Walkirie de Wagner qu’est un des rôles les plus chaud du répertoire ET le rôle principal d’I Puritani de Bellini qu’est méga-dur mais en plus dans un registre de voix différent, tout ça dans la même saison, et au tout début de sa carrière. C’est complètement ouf, C’est totally une boss ass bitch bitch bitch bitch bitch bitch bitch.

the office bj novak GIF

Et pi sa précision, sa rigueur d’interprétation, y paraît qu’on arrivait même à entendre les virgules dans le texte, rien qu’à sa façon de chanter. « S’il est écrit, il faut le chanter. ».

Et enfin elle a permis à tout le monde de redécouvrir des œuvres. Genre y’avais des trucs ou tout le monde disait : « oué… ça c’est pas ouf » et elle disait : «mais si ! » et du coup : « ah oué enfait t’as raison, t’es trop forte meuf ! Check ! ».

Pour vous dire, normalement dans le lyrique, y’a des Soprano machin ou des Soprano truc, bah elle on a fini par la classer Soprano sans limite. Et ça, mamène c’est pas piqué des mamelons.

Enfin bref, on pourrais continuer longtemps comme ça mais y’a déjà presque un bouquin qui sort tous les ans sur elle, sa vie, son œuvre que du coup je vous laisse creuser. Mais je ne parle pas d’aller chercher une pelle pour faire un trou. Et quand je dit trou, c’est pas pour parler de fesses et tout hein, ça n’as rien à voir. Vous avez vraiment l’esprit mal placé c’est ouf…

On parle de Maria Callas quand même, calmez-vous quoi.

1962 GIF

 

Texte – Guilhem du Fayet

Leave a comment

%d blogueurs aiment cette page :