Lettre à Kanno Sugako (1881-1911) – Cacti Magazine

Lettre à Kanno Sugako (1881-1911)

Lettre à Kanno Sugako (1881-1911), journaliste anarchiste et féministe japonaise, défenseuse de l’égalité des genres, et de l’abolition de l’oppression des femmes.

Chère Kanno-de-sauvetage,

Le 30 avril dernier, les données de la préfecture de police de Paris concernant le nombre d’agressions sexuelles constatées sont sorties : quand, en 2017, 471 agressions sexuelles étaient signalées à Paris, elles sont plus de 600 en 2018, à la même période. C’est quasiment 30% de plus.

Mais non, ne pleure pas tout de suite, parce qu’en fait c’est une « bonne » nouvelle : les mouvements #MeToo et #BalanceTonPorc portent leurs fruits ! Eh oui, ce sont les agressions signalées qui sont en hausse. Traduction : on peut légitimement penser que les femmes et hommes victime de ces violences osent plus souvent porter plainte MAIS ÉGALEMENT que les plaintes sont moins souvent éconduites par les services de police.

Libération de la parole ET de l’écoute !

sarcastic conan obrien GIF

Eh ouais, les mobilisations ça fait toujours quelque chose. Ça interpelle, ça choque, ça émeut, ça énerve, et surtout : ça fait débattre. Les différents mouvements en lien avec #MeToo ont mis sur le devant de la scène médiatique des enjeux qui seraient autrement passés inaperçus ou presque.

En Suède, depuis le 21 novembre 2017, l’Académie chargée du prix Nobel de littérature est sous le feu des projecteurs : 18 femmes accusent de viols et d’agressions sexuelles une personnalité en lien avec l’Académie, le Français Jean-Claude Arnault. Sara Danius, académicienne, prend alors l’affaire à bras le corps et exige que lumière soit faite sur cette affaire. Et voilà-ti pas que le 12 avril dernier, elle se fait virer de l’Académie. Eh oui, pas très malins ces académicien·nes.

Mais cette histoire serait tombées aux oubliettes si elle n’avait pas provoqué un formidable élan de mobilisation des féministes suédoises : des milliers d’entre elles et eux arborent fièrement le col lavallière, vêtement fétiche de Sara Danius. BOUM.

En Argentine, une fille se fait exclure de son lycée parce qu’elle ne porte pas de soutif’, et ce sont des milliers de femmes qui descendent dans la rue, enlevant leurs soutien-gorges devant le Ministère de l’Éducation. Ça claque tu trouves pas, Kannoé-Kayak ?

En Espagne, les énormes mobilisations contre le procès de « la Meute » partout dans le pays ont obligé le gouvernement à annoncer une réforme de l’article du Code Civil qualifiant le viol, pour retirer la condition de la menace ou violence. Bon, ce n’est qu’un début parce que la commission chargée de tout ça n’est composée que d’hommes.

En bref, j’ai l’impression qu’un regain de sororité soulève des montagnes en ce moment. Et ça, c’est plutôt chouette.

Longue vie aux 姉妹 (sœurs) !

 

Texte – Clémentine Biard

Illustration – Céline Katze

Leave a comment

%d blogueurs aiment cette page :