DALIDA

aka 

La Pharaonne de la chanson française.

Bonjour, c’est HumourMan.

dog hello GIF

 

On a parlé de gens bien et de gens bons, que je préfère roulés avec du boursin, mais on a pas parlé de la chanteuse française qui a le plus marqué le XXème siècle après Edith Piaf : Dalida.

On est d’accord elle fait complètement partie de l’inconscient collectif français. Eh bien pour vous situer, cette meuf c’était ce genre de monument mamène.

Et quand je dit monument je ne parle pas de la statue en forme d’elle-même située place Dalida dans le 18ème arrondissement de Paris, Île-de-France (75). Fait en 97 c’est la 3ème femme à avoir sa statue dans Paris après Jeanne d’Arc et Sarah Bernhard. Bang Bang Ratatata.

Bon Dalida. Une femme moderne dans un monde encore en conserve. Une super vedette qui se formalise pas d’aimer un homme ou un autre, ou un autre, ou un autre tant qu’elle aimait. Sauf que dans les 60’s, une époque où tu es reconnue comme une femme respectable à partir du moment ou tu es mariée, ça fait pas bon genre. Mais elle s’en trimbulinait royalement la machine à couscous.

couscous GIF

 

Rien qu’un homme de plus (1973). Tout est là dedans.

Autre chose qui fait un peu trembler les habitations : Dalida c’est une grande copine de la cause homosexuelle, dès les 70’s.

Déjà elle est entourée par beaucoup de gays : son frère Bruno – qui se fait appeler Orlando et qui est son directeur artistique et producteur- et pleins de personnalités qui passeront leurs dimanches aprèm chez elle, parce qu’elle faisait pleins de pâtes et tout : Pascal Sevran, Bertrand Delanoë, Max Guazzini (futur patron de NRJ)…

Ensuite elle en parle dans ses chansons, naturellement je veux dire. Ya une allusion dans Pour ne pas vivre seul (1972) et c’est carrément le sujet de Depuis qu’il vient chez nous (1979). Bah oui mais c’était pas naturel à l’époque hein. La dépénalisation de l’homosexualité en est encore qu’au stade de question.

Alors je me suis renseigné, le Stade de Question c’est pas un endroit de foot, c’est une expression.

Et enfin elle s’engage enfait. Elle milite pour la Gay Pride et elle soutient Radio Fréquence Gay.

Il paraît qu’elle a pécho François Mitterrand. En tous cas ils étaient super pote. Et comme c’est lui qui a dépénalisé l’homosexualité, je suis sur que c’est elle qui lui disait tout les jours « c’est quoi les bails avec cette histoire de dépénélisation des pédés, uèche ça avance ou quoi ? ». Enfin j’imagine hein.

i don't care idk GIF by Mariah Carey

 

Dalida c’est celle qu’a lancée le disco en France.

Et attention le disco c’est sexy, dénudé, déhanché, frotti-frotta et tout. Mais elle le fait, même si elle reconnaît qu’elle a eu du mal à se désinhiber. Elle était très pudique de nature, ce qui veut dire qu’elle montrait pas beaucoup tout ce qui était petit buissons, fruits de la passions et tout et tout.

Donc la nana, elle a 47 ans, elle est déjà au top du top du top, eh bah nan, elle nous avait pas encore montré comment elle est toujours méga sexy. Elle nous fait une J-Lo la meuf.

C’est une star professionnelle. Une méga bosseuse. Et qu’elle kiffe.

Elle fait un MEGA show au Palais des Sports en 1980, chorégraphié par le mec qui a chorégraphié Saturday Night Fever s’il vous plaît.

Et pi ses danseurs. Bon ok ça veut rien dire, mais quand Clo-Clo avait ses Claudettes, eh bah Dalida, avait ses Dalidos, des mecs qui dansent en collants/paillettes et torse-poils comme une petite ribambelle de Prince (prononcez Prine Ssss, c’est le chanteur pas le gâteau wsh).

prince rogers nelson GIF

Parce que oui, dans les 70-80, on avait encore le droit d’avoir des poils sur le torse et de passer à la télé. Bim.

C’est la première femme à avoir fait Disque d’Or en 1957. Sauf qu’elle a vendu beaucoup beaucoup beaucoup de disques depuis, du coup on invente le disque de diamant pour elle en 1981. Y’a pas à pousser mémé pour chier droit sur les lapins de 6 semaines, on est dans une badasserie aussi grosse que le péni de Rocco. Au moins.

Je pourrais encore dire pleins de trucs mais j’ai plus la place.

Pi elle est morte tfaçon… Mais attention, elle au moins elle est pas morte bêtement dans une baignoire, même son suicide il est stylé. Digne d’une grandiose tragédie. Magnifiquement triste.

Elle quitte ses fans en écrivant « Pardonnez-moi, la vie m’est insupportable. »

Et elle s’endort dans son lit, après pris un peu trop de médocs et du bon whisky.

Dalida c’est une icône, un mythe, c’est la Pharaonne de la chanson française.

Au passage, j’ai vu Dalida de Liza Azuelos pour comprendre un peu mieux qui c’était dans l’intime. Eh bah il est vachement mieux que Requiem for a Dream.

Allé Ciao Amores, je m’en vais bouger mes boules sur des damiers lumineux.

disco dancing GIF

 

Texte – Guilhem du Fayet

Leave a comment

%d blogueurs aiment cette page :