My Pleasure – LES GOBELINS – 2′

My Pleasure – LES GOBELINS – 2′

My Pleasure – LES GOBELINS – 2′

Pour les Un an de Cacti-Magazine et le mois des Fiertés LGBTQI+, le VSCCC prend ses plus belles couleurs. Des histoires que tu peux regarder n’importe où, n’importe quand, et surtout, dans n’importe qu’elle position.

 

Cette semaine après ce weekend de marche et de fierté et de marche des fiertés intense, on vous propose un très beau court-métrage d’animation réalisés par cinq élèves de l’école des Gobelins en section “Concepteur et réalisateur de films d’animation”. Sur la thématique de l’amour, Sixtine Dano, Jeanne Laureau, Colombine Majou, Morgane Mattard et Diego TORRES nous embarque dans les bras d’une jeune femme et de ses désirs et ça nous a donné CHO. fé cho.

 

My Pleasure from GOBELINS pro on Vimeo.

Manivald – CHINTIS LUNDGREN – 12′

Manivald – CHINTIS LUNDGREN – 12′

Manivald – CHINTIS LUNDGREN – 12′

Pour les Un an de Cacti-Magazine et le mois des Fiertés LGBTQI+, le VSCCC prend ses plus belles couleurs. Des histoires que tu peux regarder n’importe où, n’importe quand, et surtout, dans n’importe qu’elle position.

 

Cette semaine on vous propose de regarder notre court-métrage préféré depuis le commencement du VSCCC. OUAIS SANS DEC OUAIS.

C’est Manivald de Chintis Lundgren

L’histoire d’un renard de 33 ans qui habite encore chez sa maman. Un court métrage canadien qui nous rappelle le joli court-métrage de Diane Obomsawin : I Like Girls que nous avons présenté il y a quelques semaines dans ce même VSCCC.

 

Synopsis 

Manivald vit toujours dans la maison de sa mère retraitée. La veille de son 33ème anniversaire, un jeune loup sexy vient réparer leur machine à laver.

 

Crédits – Chintis Lundgren

In a HeartBeat – BETH DAVID & ESTEBAN BRAVO – 5′

In a HeartBeat – BETH DAVID & ESTEBAN BRAVO – 5′

In a HeartBeat – BETH DAVID & ESTEBAN BRAVO – 5′

Pour les Un an de Cacti-Magazine et le mois des Fiertés LGBTQI+, le VSCCC prend ses plus belles couleurs. Des histoires que tu peux regarder n’importe où, n’importe quand, et surtout, dans n’importe qu’elle position.

Cette semaine on vous présente le très beau court-métrage d’animation de Beth David et Esteban Bravo : In a HeartBeat. Un très beau court-métrage qui raconte l’histoire de deux jeunes garçons qui tombent amoureux (Parfait pour une réconforter un cœur meurtris par une journée de merde.) 

« L’homosexualité est un sujet qui reste encore peu abordée dans le cinéma d’animation. » […] « Nous voulions lancer un message d’amour et d’acceptation de soi pour tous les enfants et les jeunes qui ont du mal avec leur identité LGBT+ » Beth + Esteban

 

Synopsis 

A closeted boy runs the risk of being outed by his own heart after it pops out of his chest to chase down the boy of his dreams.

 

toy story awww GIF

Crédits – Beth David et Esteban Bravo

 

An Object at Rest – SETH BOYDEN – 6′

An Object at Rest – SETH BOYDEN – 6′

An Object at Rest – SETH BOYDEN – 6′

Chez Cacti, on adore le cinéma, surtout quand il est court et intense, alors toutes les semaines on a choisi de vous présenter un court-métrage de quelques minutes, à regarder n’importe où, n’importe quand, et dans n’importe quelle position.

Cette semaine, on vous présente An Object at Rest, it means : Un objet au repos. Parce que oui, aujourd’hui Seth Boyden vous raconte l’histoire d’un caillou. Et nous, on achète milles fois Seth. Et 1000 x 7 ça fait beaucoup.

 

Synopsis 

An Object at Rest suit la vie d’une pierre à travers les millénaires. Mais Serge le caillou va devoir faire face à un obstacle plus grand que lui encore, les humains.

 

Crédits – Seth Boyden

Les Dauphines – JULIETTE KLINKE – 14′

Les Dauphines – JULIETTE KLINKE – 14′

Les Dauphines – JULIETTE KLINKE – 14′

Chez Cacti, on adore le cinéma, surtout quand il est court et intense, alors toutes les semaines on a choisi de vous présenter un court-métrage de quelques minutes, à regarder n’importe où, n’importe quand, et dans n’importe quelle position.

Cette semaine dans le VSCCC de Cacti, on vous présente le court-métrage Les Daupines de Juliette Klinke. Un court-métrage qui a obtenu le Prix ARTE au FIFF 2016. 

Synopsis 

Béa, sans emploi, sous-loue son appartement pour finir les fins de mois. Ce week-end, elle emmène ses deux filles à un concours de miss auquel participe la plus jeune. Béa va alors projeter son besoin de réussite sur sa fille.

 

The Eternal Feminine – LOLA CARRIAT – 3′

The Eternal Feminine – LOLA CARRIAT – 3′

The Eternal Feminine – LOLA CARRIAT – 3′

Chez Cacti, on adore le cinéma, surtout quand il est court et intense, alors toutes les semaines on a choisi de vous présenter un court-métrage de quelques minutes, à regarder n’importe où, n’importe quand, et dans n’importe quelle position.

 

Synopsis

Le corps féminin est exposé dans son état le plus neutre et naturel. Il n’est pas sexuel, il n’est pas modifié, il n’est pas idéalisé. Il est poilu, il est abimé, il est singulier, il est disgracieux. Il n’est pas fait pour être beau. Mais il l’est par nature, malgré son éloignement des codes de la féminité telle qu’on la connait, telle qu’on la décrit.

“Les ruines ont un rôle majeur dans un paysage admiré, comme la tâche de peinture singulière forme la signature de la peinture. Qu’y a t-il de plus beau qu’un défaut? Le grain d’une image? La singularité attachante? La beauté de la réalité devrait aussi être la beauté du cinéma, des images, des médias. Le corps féminin accepté est celui qui est sexualisé, idéalisé, modifié ou pire comparé. Pour une audience il n’y a rien de plus choquant qu’un poil, ou un bouton. Seriez-vous gênés de vous identifier à cette nudité plus qu’à celle exposée habituellement? Aimez votre corps, quelqu’un l’aime déjà, c’est certain.
Quelqu’un m’a dit qu’il n’avait pas pu regarder ce flm en entier car ça lui avait donné envie de vomir. Puis le film a été censuré sur certains réseaux sociaux. C’est à ce moment là que je me suis dit qu’il fallait en faire encore beaucoup des films comme ça, au moins jusqu’à ce qu’il vomisse parce que ça va toujours mieux après.”