La Playlist d’Humour Man – Quand je sors avec mon plus beau collier de nouilles

La Playlist d’Humour Man – Quand je sors avec mon plus beau collier de nouilles

PAR HUMOURMAN
Bannière par Antoine Vauthier

La Playlist d’HumourMan – Quand je suis content de retrouver mes charentaises

La Playlist d’HumourMan – Quand je suis content de retrouver mes charentaises

PAR HUMOURMAN

La Playlist d’HumourMan – Janvier Summer Body Vol.1

La Playlist d’HumourMan – Janvier Summer Body Vol.1

La Playlist de Noël d’Humour Man

La Playlist de Noël d’Humour Man

ELLEN PAGE

ELLEN PAGE

aka 

La Mutante d’Hollywood

Bonjour, c’est HumourMan.

valentines day hello GIF
C’est très officiellement la dernière page que j’écris pour cette saison de HumourMan vous prézante. Waw.

Chers gens, j’ai pas mal lutté contre la page blanche pour vous parler d’une autre Page blanche.
Aujourd’hui on va voir un peu qui qui c’est Ellen Page.

Alors cette Ellen, cette fameuse actrice canadienne qui a eu 31 ans le jour de l’anniversaire de la première circulation d’une locomotive à vapeur, quels en sont les bails ?

Déjà elle à commencée sa carrière super tôt, en jouant dans des séries à la télé. Du coup quand elle est nommée aux Oscars pour Juno en 2007, faut se dire qu’elle a déjà 10 ans de carrière derrière elle. On est toutafé sur le genre de petite badasserie des familles qui fait zizir la famille tavu.
D’ailleurs vous avez vu Juno ? C’est l’histoire d’une fille qui apprend qu’elle est enceinte et qui décide de faire adopter son bébé par un couple qu’à l’air tout mignon parce qu’elle a 16 ans. Pas mal du tout comme film. Et ce qui est bien avec c’est qu’on peut tisser un peu le fil conducteur des choix de carrière d’Ellen.

C’est à dire qu’elle a fait un p’ti passage chez les X-Men et elle a joué dans Inception mais elle est jamais vraiment tombée dans le blockbuster. Elle s’est toujours permise de choisir ses films, et pas n’importe lesquels.
On la voit beaucoup dans des rôles qui sortent des clichés de femmes qu’on voit tout le temps. Genre Bliss en 2009 où elle fait des courses de rollers méga-vénère-underground ou Free Love, qui est l’histoire d’une femme policière jouée par Julianne Moore d’amour qui se bat pour que sa compagne, jouée par Ellen Page, puisse toucher sa pension à sa mort, ce que l’administration refuse parce qu’elle est pas mariée à un homme.
Et ça c’est couillu mes p’ti lolos. Et quand je dit ça, ça n’a rien à voir avec… bref.
maracas GIF
Dites vous que Free Love a mit 7 ans à se faire, c’est beaucoup. Et même si les films indépendants c’est toujours plus compliqué à financer, c’est encore plus le cas quand les deux personnages principaux sont des femmes homosexuelles.

Le truc qu’il faut savoir enfait, c’est que si aujourd’hui elle s’engage aussi ouvertement et avec autant de passion c’est qu’elle a fait son coming-out, en 2013, dans un discours méga-chouette, dans lequel elle cite Laverne Cox d’ailleurs.
Et ce coming-out il a fait son p’ti boum. Mais plus positivement cette fois.
Elle dit dans une interview que ça l’a libérée-délivrée à fond : « C’est plutôt agréable d’accorder son identité professionnelle avec son identité personnelle »
Et depuis dans ses choix de scénarios ou dans les projets qu’elle produit, elle s’engage à fond.

Par exemple elle a co-produit et co-animée une émission-documentaire pour faire un peu un état des lieux des LGBTQ+ et de l’homophobie dans le monde. Ça s’appelle Gaycation et petit bonus : l’épisode en France est accompagné par Bambi ! C’est ouf tout le monde s’est passé le mot pour être raccord avec mes chroniques. Je pensais pas avoir autant d’impact héhé !

On à affaire ici à ce genre d’actrice qui profite de sa célébrité mondiale pour pouvoir acter à plus de représentation, toujours, et ça n’arrête pas d’aller mieux dans ce sens. C’est une actrice actante. Et c’est avec ce genre d’initiative que le schmilblick avance tavu. Alors si vous pouvez, prenez exemple et mettez-y vous aussi, tranquillement mais sûrement, ça va bien se passer.

Voilà mes chers petites loutres, c’est là-dessus que se termine cette magnifique saison.

otter GIF
J’ai été ravi comme Shankar de vous parler de toutes ces personnes si belles pour Cacti.
Je voudrais avant tout remercier ma famille et mes copains, et surtout toutes les espèces de cactus qui existent car sans eux, Cacti ne s’appellerait pas Cacti. Et ça c’est beau, quand la vie prend des chemins imaginaires qu’on peut pas prévoir parce qu’on est pas des voyants d’avenir. L’avenir, ici on le fait. Bang bang.
N’oubliez jamais de rire et de vous aimer, tout en pensant à prendre vos petits-déjeuner parce que c’est le repas le plus important.

À bientôt pour de nouvelles aventures !

Que l’humour soit avec vous,

EverytimeWeTouchement vôtre,

HumourMan.

LAVERNE COX

LAVERNE COX

aka

La Plus Belle femme du Monde 

 

Bonjour, c’est HumourMan.

seal no GIF

Aujourd’hui mes p’tis loulous, je vais vous présenter quelqu’un qui a connu bien des pataugeages de semoules avant d’arriver là où elle est, c’est à dire au commencement d’une grande carrière, on l’espère : Laverne Cox.

Et non, ce n’est pas la soeur de celle qui a chanté les garçons qui perdent leurs cédilles et tout, j’ai vérifié. Nan mais parce que le nom ressemble un peu quand même..

Alors pour comprendre un peu toutes ces histoire de semoules, on va parler un peu d’ailes.

Les ailes c’est un peu comme des bras, mais pour les oiseaux et ça leur permet de voler dans le ciel, ce qui est pratique quand on est un oiseau. En général elles sont pourvus de plumes.

Attendez, zut. Ah oui nan. On va parler un peu d’ELLE ! Héhé, comme quoi les mots hein..

bird dancing GIF

Laverne Cox c’est une actrice afro-étasunienne née sous le nom de Roderick Laverne Cox, et Roderick quand il est petit, il comprend pas trop ce qu’il se passe. Tout le monde lui dit que c’est un garçon, alors qu’elle est certaine d’être une fille. Donc il se dit que c’est la même chose et il commence son agrandissement physique.

Le truc c’est qu’assez vite, on lui fait sentir que y’a un truc qui cloche carrément chez lui. Mais pas vraiment gentiment, à base de moqueries et de harcèlement scolaire. Même sa daronne l’aide pas vraiment.

Du coup elle essaye de se suicider à 11 ans. On est bien sur ce genre de semoule-vie quand même.

Mais, heureusement, la vie et l’école continuent et Roderick se jette dans la danse classique. ‘Fin il prend des cours quoi, faut pas tout prendre au premier degré hein. Sinon c’est beaucoup trop froid et c’est pas forcément bon.

Une fois qu’il a enfin fini son lycée, il part à New-York pour commencer une carrière d’actrice, et c’est à ce moment là qu’elle commence sa transition hormonale pour enfin correspondre physiquement à ce qu’elle est : une femme.

Mais une carrière à New-York, quand on est transgenre, ça met du temps, c’est compliqué et pendant 10 ans, elle galère, elle rame. Semoule-vie je vous ai dit.

Elle enchaine les petits rôles, genre des prostituées mortes dans New-York : Unité Spéciale, pendant qu’elle fait des shows de drag-queen dans un restaurant qui l’exploite un peu. Elle fait même une télé-réalité qui lui permet, et c’est pas piqué des gros melons, d’animer une émission de relooking, mais ça a duré qu’une saison.

Et un jour, alors que l’espoir retombe… que tout devient sombre… que tout n’est qu’ombres… et qu’y’a que des concombres… elle passe un casting et là : PrrrrTATATATA PIUUUUuuuuuu PFrrRRRRRr (c’est un feu d’artifice) : Orange is the New Black.

Alors contrairement à ce qu’on pourrait penser c’est pas une série qui parle de daltoniens qui se trompent de couleurs et qui cherchent à l’imposer au monde. C’est dans une prison de meufs aux Stèilletsse, du coup elles ont des combinaisons orange, c’est pour ça le titre enfait. Pas con.

Dedans, Laverne joue le rôle de Sophia Burset, une femme trans, et ça tombe bien pour une actrice trans. Ça paraît évident mais les rôles transgenre sont souvent donnés à des gens qu’ont 6 genres si j’ai bien compris, ce qui n’est pas très logique d’un point de vue de logique.

Et ça marche du tonnerre de Douarnenez si vous voyez ce que je veux dire.

laverne cox trans women GIF

C’est à dire qu’elle est nommée plusieurs fois pour son rôle des prix aux NAACP Awards (comme Angela Bassett vous vous rappelez ?) ou aux Emmy Awards, qu’elle fait la couverture du Time, qu’elle est élue Femme de l’Année par le magazine Glamour et est dans le top 10 des plus belles femmes du monde par le magazine People. Et c’est la toute première femme transgenre de l’histoire de l’humanité à être tout ça. Comme dirait mon imprimante : impressionnant.

On pars donc sur une renommée totalement internationale. Et une fois n’est pas coutume, qui dit célébrité dit micros tendus. Et ça, elle sait en profiter Laverne. Donc elle explique, et elle sensibilise sur sa condition de femme trans, et de toutes les difficultés que ça engendre au quotidien, mais aussi elle raconte son histoire, car tout le monde en a une différente et elle donne les petits conseils qu’elle peut et qui pourraient se résumer à : soyez qui vous êtes, n’ayez pas honte et soyez fiers.

Parce que comme dirait le Dalalaï des lamas : Le bonheur, c’est ton problème ok ? Alors tu fais avec ce que t’as stp. Ça va bien se passer tkt.

Voili voilou, moi je vais aller prendre un thé mon pote Mehdi…Oui, je vais mehdi-thé.

Merci pour tout ce que vous êtes, même si vous êtes de la tisane au fenouil par exemple.

the office love GIF

 

Dab sur vos coeurs, à la semaine pro.