51% des séries crées par des femmes atteignent la parité femme-homme.

Ce chiffre arrive à me faire sourire même si je sais que cela n’est pas encore suffisant surtout quand on sait que seulement 38% de femmes sont représentées à l’écran dans une série réalisée par UN showrunner.

 

Dans une étude menée par un Centre d’études de l’Université de San Diego sur la place des femmes à la télévision et au cinéma, on a pu observer que les personnages féminins noires sont de mieux en mieux représentés avec 19% en 2016-2017 contre 16% en 2015-2016. S’il en va de même pour les personnages asiatiques, les femmes d’origines latines, elles sont sous-représentées avec une présence de 5% dans des rôles principaux.


Shonda Rimes, la créatrice de Grey’s Anatomy, Murder et Scandal a été l’une des pionnières en tant que showrunner à mettre en avant des héroïnes féminines. De nombreuses séries américaines populaires ont suivi le mouvement comme Homeland, The Good Wife, Desperate Housewives…

Les discriminations en fonction de la couleur sont tout aussi présentes pour les femmes entres elles. Comme le rapporte Hollywood Reporter qui dénonce qu’une femme afro-américaine co-productrice était payée 10.000 $ par épisode, alors qu’une collègue blanche travaillant sur un autre show gagnait quant à elle 14.000 $ par épisode pour le même job.

Dans un registre différent mais qui reste de la discrimination, on peut aussi parler de Michelle Williams qui touché 80$ de l’heure pendant que son partenaire Mark Wahlberg a touché 1,5 millions de dollars pour le film Tout l’argent du monde. Pour faire taire le scandale une fois que cela a été découvert, l’acteur a décidé de verser son cachet au mouvement Time’s Up.

Vous l’aurez compris, il nous faudra encore du temps et de la patience pour qu’enfin la parité femme homme et la parité raciale deviennent naturelles. Mais mais mais des progrès sont quand même notables!

 

 

Texte – Manon Benboudriou

Graphisme – Victoria Dubois

 

Leave a comment

%d blogueurs aiment cette page :