Victoria Ducruet

Victoria Ducruet

Victoria Ducruet

Aujourd’hui nous rencontrons Victoria Ducruet, illustratrice, autrice de bande dessinée, directrice artistique et bien plus encore…

Comment est-ce que tu te présenterais à un job dating?

Je suis Victoria Ducruet, auteure-illustratrice. Après des études à la Haute École d’Art et de Design de Genève en illustration, j’ai cru juste de me diriger vers « un vrai métier » et c’est ce qui m’a amené à enseigner les arts plastiques puis à être Color designer pour une grande marque de sport. Je me suis trompée de cheval mais la balade était intéressante !

Par le biais de mon parcours, j’ai compris que le fonctionnement du cerveau humain ainsi que le fait de travailler la couleur étaient les deux thématiques qui me guidaient. Cette infos sous le bras, je me suis lancée il y a 8 mois dans ce qui me ressemble : l’Illustration.

Ça te dit de boire un drink avec moi ?!

Qu’est ce qui t’inspires? Comment est-ce que tu choisis ce que tu vas dessiner ?

Nous ! Les humains ! C’est mon sujet préféré. On pourrait dire que je dessine pour mieux comprendre comment nous fonctionnons. À partir de là, lorsqu’une thématique m’intéresse, j’ai simplement à vous écouter parler.

Je note mentalement les silences, les lapsus, les gesticulations, les subterfuges et les capitulations. Parfois toutes mes notes se rassemblent en une histoire, et d’autres fois en une illustration.

Qu’est-ce qui te rend heureuse quand tu travailles sur tes illustrations?

Dans une autre vie, j’aurais aimé être psychiatre ou microkinésithérapeute. Lorsque j’arrive à trouver la bonne composition avec la bonne phrase d’accroche et qu’en partageant mon travail quelqu’un me dit « Ah ! Ce dessin, c’est complètement moi ! ». Je me dis BANCO, j’ai réussi – à ma manière – à décortiquer le genre humain !

Quelles techniques utilises-tu ? 

Avec des feutres à l’eau, des crayons de couleur ou de l’encre de chine, je dessine les différents éléments d’une illustration séparément sur du papier, que je numérise ensuite pour réaliser des compositions. Cette technique me permet de me construire des banques d’images et de trouver le bon équilibre entre artisanat et technologie.

Qu’est ce qui t’empêche de dormir la nuit ?

En ce moment, à cause d’un sombre problème d’électricité, les volets de ma maison ne s’abaissent plus. Or, je vis au bout d’un chemin reculé et à flanc de montagne… J’ai peur des cambrioleurs et je me surprends à courir aux toilettes la nuit.

Quel est ton talent caché?

Je fais vraiment bien le poulet au curry. Certains diront que c’est Mon plat signature.

Et pour finir, avec qui aimerais-tu être coincée dans un ascenseur?

Quelle question ! Jusque-là, je faisais partie du CCAF – Le Club des Claustrophobes Anonymes de France. Je ne prends donc jamais l’ascenseur ! Après, admettons que je sois coincée dans celui de l’Empire State Building … je choisis Fabrice Luchini. Le temps passerait vite avec lui et si j’ai une attaque de panique, il saura toujours me réciter du Flaubert. 

Pour suivre les aventures de Victoria:

Son site internet

@victoriaducruet