Café Rosa, un café féministe et inclusif

logo – @sergepiqure

Des bancs de l’université de sociologie au café féministe et inclusif, Mélodie et Justine ont concrétisé des années d’études et de recherche. Quoi de mieux que d’ouvrir un lieu de vie et d’échanges pour incarner la prise de conscience qui s’opère sur les réseaux sociaux ? Pour les deux amies c’était une évidence. Pour accueillir tout le monde, dans toute sa diversité, le Café Rosa posera bagage dans le 7ème arrondissement de Lyon. Une rencontre, de l’inclusivité et des projets, une belle promesse qu’il nous tarde de découvrir.

L’histoire a débuté pendant le confinement. En effet les deux jeunes femmes se sont rendues compte de leur envie commune de donner davantage de relief à leurs 10 années d’études en sociologie.

Justine s’est lancée un matin après une remise en question de sa poursuite dans le milieu universitaire :

« On lance un café librairie féministe ? »   

Mélodie qui réfléchissait comment articuler ces recherches dans un bouquin ou un reportage :

« On s’appelle tout à l’heure ! » 

Un projet à leur image 

A la suite de cet échange, tout s’est enchaîné assez rapidement.

« On avait les mêmes envies : ouvrir un maximum la diffusion des savoirs et la transmission et tout ça articulé autour des droits des femmes et des minorités », explique Mélodie.

Une vision commune donc qui les a poussé à lancer, fin juin 2020, leur première campagne d’adhésion. Celle-ci leur a permis de savoir si le projet enthousiasmait au-delà de leur sphère privée. Les adhérents, lorsque le café sera ouvert, pourront assister aux événements à prix libre et consommer de l’alcool sur place.

Plus qu’un simple café, Mélodie et Justine envisagent d’organiser de nombreux événements : des conférences, des groupes de paroles, des ateliers d’écriture ou encore des rencontres.

« Nous veillerons que dans notre programmation il y ait une pluralité des regards, des personnes trans quand on parle de trans identité, des militants.es, mais aussi des mondes professionnels divers comme la santé, la cuisine, le droit, etc. », affirme Justine.

Toujours dans l’idée de décloisonner le monde académique au service du plus grand nombre, elles voudraient également faire profiter de leurs viviers universitaires en invitant des chercheurs.euse.s désireux.euses de faire de la vulgarisation. De quoi s’abreuver de bonnes boissons tout en écoutant, en apprenant et en partageant. 

L’inclusivité comme règle stricte

Justine et Mélodie n’ont pas souhaité faire les choses à moitié. Avec une programmation si alléchante il fallait absolument que tout le monde se sente le bienvenu. Pour commencer les deux compères ont réfléchi à une carte des boissons aux prix les plus bas. Celle et ceux qui le désirent pourront également manger sur place leur propre nourriture si le prix d’une assiette servie dans leur établissement est trop élevé. Elles ont aussi pensé à l’aménagement de l’espace pour toutes les mobilités,

« On n’hésitera pas à casser une cloison pour élargir les portes, mettre des rambardes et des rampes, notre café sera aux normes PMR (Personnes à mobilité réduite) », affirme Justine et Mélodie.

Pour que leur établissement soit le plus inclusif possible elles mettront à disposition des protections hygiéniques dans les toilettes et organiseront des collectes.

Pour continuer dans leur démarche les deux femmes assurent que « tout propos ou comportements sexistes, transphobes, putophobes, homophobes, grossophobes seront proscrits ». Les exigences qu’elles se sont fixées permettront, elles l’espèrent, que « tout le monde puissent s’emparer de ce lieu et se sente libre de poser des questions ».

Pour les curieuses et curieux, encore un peu de patiente, le Café Rosa est en plein travaux ! Mais ne vous inquiétez pas, l’équipe de Cacti est aux aguets pour vous donner le top départ de ce nouveau lieu féministe et inclusif, bref le café nouvelle génération

Pour adhérer au Café Rosa, rendez-vous sur leur page HelloAsso en cliquant ici

Pour suivre l’actualité du café, Clémentine et Justine vous attendent sur leur page Instragram : @_cafe_rosa_

Par Noémie Perrin