Birthday Girl : Hedy Lamarr

by | Nov 9, 2019 | Portrait | 0 comments

Chaque jour, dans l’intimité de leurs foyers ou à la lueur de bougies maladroitement allumées par un serveur désabusé et encouragés par des chants traditionnels entonnés avec une justesse relative par leurs proches, des millions d’êtres humains fêtent leur anniversaire. Parmi eux figurent beaucoup d’anonymes mais aussi, parfois, une femme au destin exceptionnel ; c’est le cas aujourd’hui. Alors sors ton best of de Patrick Sébastien et chauffe-toi la voix, Cacti t’invite à la BDAY PARTY d’Hedy Lamarr !

Hedy Lamarr n’a rien à voir avec Kendrick Lamar. Elle se distingue d’ailleurs de lui de plusieurs manières :

1. C’est une femme ;

2. Sans vouloir préjuger de l’œuvre à venir de Kendrick L, je peux d’ores et déjà affirmer qu’il y a de grandes chances pour qu’elle ait été beaucoup plus utile que lui à l’humanité (on pourrait même dire que sans Hedy Lamarr, Kendrick Lamar ne serait peut-être jamais devenu Kendrick Lamar) ;

3.Et pourtant, personne ne la connait. D’ailleurs même mon logiciel de traitement de texte me souligne « Hedy Lamarr » en rouge. En revanche, Kendrick Lamar, pépouze, il est reconnu par le dictionnaire. SUPER

Mais reprenons au commencement. La petite Hedy Lamarr nait à Vienne le 9 novembre 1914 d’un papa banquier et d’une maman pianiste. Elle entre dans le monde du cinéma à 16 ans et remporte très vite un certain succès, fort duquel elle rejoint Berlin en 1931. Elle y fait scandale deux ans plus tard (à dix-neuf ans, donc) en tournant dans Extase une scène d’orgasme qui fera d’elle la première femme à jouer un orgasme au cinéma, cinquante-six ans avant Meg Ryan dans Quand Harry rencontre Sally, c’est dire.

Ça reste soft quand même, même si ça a été condamné par le pape

Elle épouse alors l’industriel Friedrich Mandl, tellement jaloux qu’il lui interdit le métier d’actrice et la légende raconte même qu’il manque de se ruiner en voulant racheter toutes les copies d’Extase, tout en visionnant en boucle sa scène d’orgasme.

Trop vénère, elle s’enfuit, d’abord en Suisse puis aux Etats-Unis sur Le Normandie (le transatlantique hein, pas l’UGC) à bord duquel elle arrive à convaincre le producteur Louis B. Mayer de l’engager une fois arrivés aux USA, à des conditions sept fois supérieures à ce qu’il lui proposait initialement. De là, sa carrière d’actrice redécolle… mais nous ne sommes pas ici pour parler du rise and fall de sa carrière d’actrice.

(Ni, d’ailleurs, de ses cinq autres mariages, de son retrait du monde en fin de vie ou de ses opérations de chirurgie esthétique ratées.)

Non, on est là parce que durant la Seconde Guerre mondiale, elle décide d’aider l’effort de guerre des Alliés. Bricoleuse depuis l’enfance, elle imagine, entre autres, un bouillon cube de soda pour que les soldats n’en soient pas privés sur le front (si ça c’est pas une vraie américaine). Mais surtout, en 1941, elle invente avec son ami le compositeur George Antheil un système d’ondes radio alternatif qui permet aux torpilles de ne pas se faire repérer.

Malgré le génie de ce système, Antheil et elle se font gentiment envoyer balader quand ils la proposent à l’armée (c’est sûr qu’une actrice et un musicien ça peut pas vraiment être pris au sérieux), et ce n’est que 20 ans plus tard que l’armée US la ressortira des cartons et l’utilisera.

Depuis, ce système a permis l’apparition du GPS, des ondes Wi-Fi, du Bluetooth et des technologies mobiles en général.

En résumant grossièrement, sans Hedy Lamarr et son invention, pas de téléphone portable ; sans téléphone portable, pas de smartphone ; sans smartphone, pas d’explosion des réseaux sociaux ; sans explosion des réseaux sociaux, pas de palais. EUUUH pas de Kendrick Lamar. Enfin, je dis ça, je suppute quoi.

Le 9 novembre, désormais fête des inventeurs en Autriche, Allemagne et Suisse en son honneur, elle aurait eu 105 ans. Birthday girl !

Vazy Craig chante joyeux anniversaire.

Par Amandine Deguin 

Illustration par Lucie Mouton

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *