Lettre à Ada Lovelace (1815-1852)

par | Juin 25, 2019 | Breaking news pour l'outre tombe | 0 commentaires

Lettre à Ada Lovelace (1815-1852), première informaticienne de l’humanité, autrice du premier algorithme de programmation pour la machine analytique de Charles Babbage.

Chère Ada,

Pour cette dernière lettre de l’année, je ne vais aborder que des bonnes nouvelles. Pour une fois qu’elles prennent le pas sur les mauvaises, autant leur laisser toute la place qu’elles méritent.

Première bonne nouvelle  : tu te souviens de la «  Meute  » en Espagne  ? Tu sais le groupe de 5 hommes qui ont violé collectivement une femme pendant les fêtes Pampelune en 2016 (en filmant le tout bien sûr), mais qui avaient été condamnés pour agression sexuelle  ? Et bien la Cour Suprême espagnole a requalifié les faits, le 21 juin dernier, en viol. Leurs peines passent donc de 9 ans à 15 ans de prison, + 2 ans pour celui qui a volé le téléphone de la jeune femme. La preuve que les victoires concernant les droits des femmes s’acquièrent en luttant.

Deuxième bonne nouvelle  : l’amendement du Sénat à la loi Blanquer qui prévoyait d’interdire le port  de «  signes religieux ostentatoires  » (comprendre «  voile  ») lors des sorties scolaires a été rejeté. La commission paritaire préparant l’examen de ladite loi Blanquer a décidé de ne pas garder l’amendement, et on l’en remercie. A cet égard, je te laisse écouter l’épisode #21 du podcast Kiff ta race qui résume bien l’absurdité d’interdire le port du foulard pendant les sorties scolaires, hâte que Rokhaya Diallo et Grace Ly interviewent Valérie Boyer pour qu’elle nous explique la vie.

Troisième bonne nouvelle  : le match d’ouverture de la Coupe du monde de football qui opposait les Bleues à la Corée du sud a fait la plus grosse audience de l’année. Il aura fallu près de 30 ans avant que la Coupe du monde de foot, quand elle est jouée par des femmes, soit retransmise sur TF1. Je suis d’avis qu’ils avaient peur qu’on pense que les femmes aussi, ça peut jouer au foot et même être très fortes  ; pffff quelle idée, on sait très bien qu’il faut un pénis pour jouer avec un ballon. Bref, l‘Hymne des Femmes a même retenti dans les tribunes lors du match Chili-Suède, le 11 juin dernier  et ça fout un peu les frissons quand même. Et petite joke  : si le foot est considéré en Europe comme un «  sport de mecs  », ce n’est pas le cas aux États-Unis. Le soccer est un «  sport de filles  » là-bas, ce qui fait que les étasuniennes ont gagné trois fois la coupe, et ne sont jamais descendues en dessous de la 3e place. On va quand même pas perdre à cause du patriarcat bordel  !

Allez faut que je te laisse, le match commence.

Vive les Bleues  !

Par Clémentine Biard 

Illustration par Mondstang

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *