Panthères et Pharmacies – Colette Butor

par | Nov 18, 2018 | Illustration

Panthères et pharmacies est un recueil de nouvelles érotiques illustrées qui abordent, interrogent et fouillent différentes formes de sexualités. Jouant sur la temporalité et l’ambivalence de ses personnages,  Panthères et pharmacies bouscule les codes du genre et propose un voyage-érotique déconcertant, hors-cadre.
Surréaliste et troublant, ce récit raconte l’histoire de plusieurs personnages, dont on ne comprend les liens qu’au fil des huit nouvelles. Abordant la sexualité par le genre, la folie amoureuse, les paraphilies, l’addiction, Panthères et pharmacies explore sans pudeur l’ambivalence et la noirceur des liens intimes.

On a voulu en savoir plus sur ce projet dont on est tombé amoureuse à la première illustration, alors on a posé nos questions à sa créatrice Colette Butor.

 

Qui est à l’origine de Panthères et Pharmacies? Et qui y participe?

Colette Butor : C’est moi qui ai tout construit et écrit. J’ai également réalisé la couverture. Ensuite, j’ai sollicité plusieurs illustrateurs dont je suis le travail depuis longtemps et d’autres qui sont mes amis. Je leur ai proposé d’illustrer une des nouvelles avec pour contrainte de placer une panthère et/ou un caducée. Ils avait également la consigne de travailler avec les 3 couleurs imposées en tons direct : le bleu, le doré et le rose fluo. J’avais également préparé des intentions de scènes pour chaque dessin, qu’ils étaient libres de suivre ou pas.

 Voici l’ordre des nouvelles et les illustrateurs associés :

ClacDaphné Collignon

Dorothy HallLaho

Elle en lui  Ivan Brun

Turkish DelightEmre Orhun

RailKarine Bernadou

YulArtoupan

SlaveChristophe Gaultier

En pâtureRaphaël Gauthey

On vous invite à cliquer sur leurs noms pour en prendre plein les mirettes! 

 

En pâtureRaphaël Gauthey

Elle en lui –  Ivan Brun

Comment a germé l’idée du projet? Le cocktail illustrations, nouvelles et sexualité était le point de départ?

CBL’idée d’écrire des nouvelles est née à la suite de la lecture d’un roman érotique, La Pharmacienne d’Esparbec, pour être précise. Qui est par ailleurs plutôt classé dans le « pornographique ». Sa lecture à réveillé mon appétit à raconter des histoires. J’écris depuis toujours des bribes de textes, plutôt sur mes ressentis et émotions dans une veine surréaliste, des sensations, des émotions. Pour l’illustration, c’est un peu pareil. J’ai toujours dessiné et je suis le travail de nombreux illustrateurs depuis longtemps. J’aime ce que raconte une illustration et l’interprétation d’un texte par le dessin est quelque chose qui me fascine. Le point de départ, au delà de l’enthousiasme d’une lecture, étaient plutôt de chercher un fil de recherche au travers du prétexte de l’érotisme. J’ai une âme de chercheuse et mon appétit pour les sciences sociales m’a permis de mettre en place ce fil de façon assez instinctive.

Dorothy HallLaho

J’ai l’impression que la diversité des formes de sexualité est une notion super importante, j’ai raison non?!

CB: C’est bien cette trame que tu as perçu dans la construction des nouvelles : qu’est ce que la sexualité ? ces différentes formes ? la question de genre et ses schémas de fonctionnement et de dysfonctionnement ? Les archétypes associés ?
Où s’arrête le jeu du sexe et où commence la violence, la manipulation ou la folie perverse, l’addiction? La notion d’héritage familial, de filiation, est également très présente au travers de ses interrogations.

Turkish DelightEmre Orhun

Panthères et Pharmacies est disponible à Lyon chez :

TERRE DES LIVRES – 86 Rue de Marseille, Lyon 7.

LE BAL DES ARDENTS – 17 rue Neuve, Lyon 1er.

OUVRIR L’ŒIL – 18 rue des Capucins, Lyon 1er. 

BLITZ BAZAR & GALERIE – 4 Rue Louis Vitet, Lyon 1er

 

Interview – Claudia Bortolino

0 commentaires

Panthères et Pharmacies – Colette Butor

par | Nov 18, 2018 | Illustration

On continue notre collaboration avec la revue Deuxième Temps. Tous les mois, Céline Giraud et Alicia Martins nous parlent de faits de société contemporains et les mettent en relation avec des œuvres et des artistes passé·e·s, présent·e·s ou futur·e·s. Histoire de faire dialoguer tout ce petit monde.