Les Dauphines – JULIETTE KLINKE – 14′

Les Dauphines – JULIETTE KLINKE – 14′

Les Dauphines – JULIETTE KLINKE – 14′

Chez Cacti, on adore le cinéma, surtout quand il est court et intense, alors toutes les semaines on a choisi de vous présenter un court-métrage de quelques minutes, à regarder n’importe où, n’importe quand, et dans n’importe quelle position.

Cette semaine dans le VSCCC de Cacti, on vous présente le court-métrage Les Daupines de Juliette Klinke. Un court-métrage qui a obtenu le Prix ARTE au FIFF 2016. 

Synopsis 

Béa, sans emploi, sous-loue son appartement pour finir les fins de mois. Ce week-end, elle emmène ses deux filles à un concours de miss auquel participe la plus jeune. Béa va alors projeter son besoin de réussite sur sa fille.

 

Lettre à Audre Lorde (1934-1992)

Lettre à Audre Lorde (1934-1992)

Lettre à Audre Lorde (1934-1992)

Lettre à Audre Lorde (1934-1992), poétesse afro-américaine féministe et lesbienne, engagée dans la lutte pour les droits civiques des Afro-américains.

Chère Audre-à-la-joie,

Cette semaine, pas mal de choses se sont passées dans le monde de l’égalité femmes/hommes.
D’abord, côté Cannes : le monde du cinéma n’en finit plus de trembler, décidément ! Avec la montée des marches par 82 femmes, représentant le nombre réalisatrices sélectionnées pour la Palme d’Or (contre 1645 hommes, c’est-à-dire littéralement 20 FOIS PLUS), le ton était lancé.
Sauf que oui oui on est tous Time’s Up, le viol c’est mal, tout le monde applaudit les discours féministes etc. Mais ce qui est dénoncé a pris place dans la même communauté qu’aujourd’hui, à peu de choses près.
Alors Asia Argento en a eu un peu marre de l’hypocrisie de certain·es : elle est intervenue lors de la cérémonie de clôture pour rappeler qu’elle avait été violée à Cannes en 1997 par Harvey Weinstein. Et pour toutes celles et ceux qui ont fermé les yeux et/ou qui ont fait pareil, « nous savons qui vous êtes et nous n’allons pas vous permettre de vivre dans l’impunité ». BOUM, palme de la badassitude di-rect.
 
Sur une note moins réjouissante, on peut parler du projet de loi sur les violences sexuelles en France.
Outre le fait que cette loi regroupe tellement de choses qu’elle ne prend pas le temps de les creuser (cyber-harcèlement, outrage sexiste, violences sexuelles sur les mineur·es etc), elle n’est clairement pas à la hauteur de ce à quoi les associations de défense des victimes de viols sur enfants, les médecins, les professionnel·les de la protection de l’enfance s’attendaient.
 
Elles et ils ont donc lancé le #LeViolEstUnCrime, associé à une pétition pour retirer l’article 2 du projet de loi.
 
Pourquoi est-ce qu’il est problématique, Audre-de-vie ? Eh bien tout d’abord il faut saisir la nuance entre « atteinte sexuelle sur mineur·e » et « viol sur mineur·e ». La première est un délit, le second est un crime. Pas la même gravité, pas les mêmes sanctions : 10 ans d’emprisonnement pour l’atteinte sexuelle sur mineur·e, 15 à 20 ans pour le viol sur mineur·e.
 
Normalement, l’atteinte sexuelle ne prend pas en compte la pénétration : ça, c’est un viol. Sauf que l’article 2 crée un nouveau délit, celui de l’« atteinte sexuelle avec pénétration ». Oui, un viol quoi. Ah mais d’accord, un viol qui ne sera pas puni comme un viol ! Et non, un viol qui sera puni de 5 à 10 ans de prison en moins, on adore alalala.
 
C’est quoi le motif ? Quand on a du mal à prouver le non-consentement de la victime, hop atteinte sexuelle sur mineur·e avec pénétration. Le truc, c’est que les associations ont peur de voir les juges s’engouffrer dans cette brèche juridique, et que la majorité des viols sur mineur·es soient requalifiés en atteinte sexuelle avec pénétration, parce que ça prend moins de temps. C’est plus simple enfin, arrêtez de vous plaindre les victimes de viols et laissez-nous partir plus tôt en week-end bordel !
 
Et malgré toutes ces mobilisations, le projet de loi a été voté le 15 mai dernier avec 149 député·es présents sur 577, lol.
 
Bref, je vois une certaine ironie dans la tenue des discours engagés du Festival de Cannes, en même temps que le vote d’une loi qui ne va pas au fond des choses et qui tente de faire joli. Tout ça à quelques centaines de kilomètres d’écart, wink.
 
Allez, ciao et luttons pour que ça se passe Audre-ment eheheheh.
 

Longue vie aux rabat-joie !

 
Texte – Clémentine Biard
Illustration – Marie Rigaud

N°13 – LES CHANSONS QUE J’ÉCOUTE HONTEUSEMENT ET QUE JE CONNAIS PAR COEUR

N°13 – LES CHANSONS QUE J’ÉCOUTE HONTEUSEMENT ET QUE JE CONNAIS PAR COEUR

N°13 – LES CHANSONS QUE J’ÉCOUTE HONTEUSEMENT ET QUE JE CONNAIS PAR COEUR

CAMILLE BRASSELET FAIT DES PHOTOS – L’Histoire de Vong Kham

CAMILLE BRASSELET FAIT DES PHOTOS – L’Histoire de Vong Kham

CAMILLE BRASSELET FAIT DES PHOTOS – L’Histoire de Vong Kham

Tous les mois, Cacti vous présente le travail et l’univers de photographes prometteur·euse·s. Ce mois-ci c’est Camille Brasselet avec sa série : Corps à Corps

 

L'Histoire de Vong Kham

Crédits – Camille Brasselet 

MARIA CALLAS

MARIA CALLAS

MARIA CALLAS

aka 

La Bible de l’Opéra 

 

Bonjour, c’est HumourMan.

slow baby animals GIF

Vous connaissez Cascada ? C’est un groupe de Dance allemand qui s’est fait connaître avec une reprise de Everytime We Touch de Maggie Reilly en 2007.

Cette chronique, ne raconte pas leur histoire.

Bouuuum CE GENRE D’ENTRÉE EN MATIÈRE MAMÈNE ! ON EST LÀ NOUS !

Aujourd’hui on va parler de la plus grande Diva du 20ème siècle, la Divina Assoluta. Ça veut dire l’Absolu Divin en italien. Celle à côté de qui Mariah Carey est un apéricube et Cindy Sanders en est le papier aluminium. On est sur du romantisme, du tragique, du lyrique, du velours et du diamant, sur la chanteuse incroyable qui stoufle encore les époux : Maria Callas médames méssieurs.

Donc déjà la Callas c’est une grecque née aux States-Unitède et morte à Paris. On est déjà sur de l’international. Si vous la connaissez pas, c’est LA soprano. La « Bible de l’Opéra ». Depuis qu’elle est morte on est dans l’ère post-Callas, c’est pour vous dire. Y’a clairement eu un avant et un après Maria Callas dans le chant lyrique. Y’a même des rôles que les chanteuses d’aujourd’hui ont peur de reprendre parce que passer après elle c’est beaucoup trop de pression.

Ca-llas, cet univers impitoyable.

Pi Maria à la base son vrai nom c’est Anna Maria Sophia Cecilia Kaloyeropoulou. C’est quand même super fort d’avoir réussi à faire une carrière aussi stylée avec un nom de famille aussi drôle.

Mais alors…C’est quoi les bails avec elle ? Hahaha je vois que vous êtes pas dans le Lyrique-game. Mais c’est pas grave, Doc-HumourMan est là pour tout vous raconter. D’ailleurs une fois quand j’étais petit, j’étais en train de grimper sur un arbre, y’avait des feuilles et tout c’était vachement bien. Si toi aussi tu veux tout raconter des choses de quand t’étais petit, lâche tes comm’s lol.

arrested development wink GIF

Enfait elle a un peu bouleversé tout ce petit monde du chant lyrique qu’est si bien codifié, et tout ça avec sa voix.

Pleins de spécialistes disaient que sa voix était pas spécialement jolie à la base, trop chaude, limite rauque, trop strident dans les aigus. Mais elle avait une tessiture stylée. La tessiture c’est tout ce qui a entre la note la plus basse et la plus haute que t’arrives à chanter avec autant de force. Alors Freddie Mercury avait une tessiture de 5 octaves, elle c’était 3 mais dans le lyrique mon coco. On est pas sur la même technique vocale. Et en plus son truc c’était le Bel Canto, une technique de chant ultra riche en fioritures qu’on entendait plus depuis plus de 100 ans.

Avec toutes ces richesses de chant, elle arrivait à moduler sa voix pour que ça colle parfaitement aux rôles qu’elle interprétait. Tout ça combinés aux gestes qu’elle pouvait ajouter et on s’y croyait de ouf. C’était limite plus une comédienne qu’une cantatrice. Elle jouait pas, elle était. Comme Heath Ledger avec le Joker sauf qu’elle s’est pas suicidée.

Et ça lui a permit d’avoir des rôles qu’on aurait dit pas fait pour elle et ça, ça rendait ouf.

Genre elle a jouée Brünnhilde, une déesse, dans La Walkirie de Wagner qu’est un des rôles les plus chaud du répertoire ET le rôle principal d’I Puritani de Bellini qu’est méga-dur mais en plus dans un registre de voix différent, tout ça dans la même saison, et au tout début de sa carrière. C’est complètement ouf, C’est totally une boss ass bitch bitch bitch bitch bitch bitch bitch.

the office bj novak GIF

Et pi sa précision, sa rigueur d’interprétation, y paraît qu’on arrivait même à entendre les virgules dans le texte, rien qu’à sa façon de chanter. « S’il est écrit, il faut le chanter. ».

Et enfin elle a permis à tout le monde de redécouvrir des œuvres. Genre y’avais des trucs ou tout le monde disait : « oué… ça c’est pas ouf » et elle disait : «mais si ! » et du coup : « ah oué enfait t’as raison, t’es trop forte meuf ! Check ! ».

Pour vous dire, normalement dans le lyrique, y’a des Soprano machin ou des Soprano truc, bah elle on a fini par la classer Soprano sans limite. Et ça, mamène c’est pas piqué des mamelons.

Enfin bref, on pourrais continuer longtemps comme ça mais y’a déjà presque un bouquin qui sort tous les ans sur elle, sa vie, son œuvre que du coup je vous laisse creuser. Mais je ne parle pas d’aller chercher une pelle pour faire un trou. Et quand je dit trou, c’est pas pour parler de fesses et tout hein, ça n’as rien à voir. Vous avez vraiment l’esprit mal placé c’est ouf…

On parle de Maria Callas quand même, calmez-vous quoi.

1962 GIF
 
Texte – Guilhem du Fayet