N°14 – SPÉCIALE FÊTE DES MÈRES

N°14 – SPÉCIALE FÊTE DES MÈRES

N°14 – SPÉCIALE FÊTE DES MÈRES

SAUCISSE WHATEVER – Prend du LSD

SAUCISSE WHATEVER – Prend du LSD

SAUCISSE WHATEVER – Prend du LSD

Aujourd’hui Saucisse prend du LSD.

 

Par Camille Dochez

Les mannequins sont 23% plus minces que la moyenne des femmes

Les mannequins sont 23% plus minces que la moyenne des femmes

Les mannequins sont 23% plus minces que la moyenne des femmes


L’anorexie est un trouble alimentaire qui concerne, en France, à peu près 1,5% de la population féminine, de 15 à 35 ans, ce qui correspond à environ 230 000 femmes à travers le pays. L’anorexie touche donc majoritairement les femmes, mais affecte aussi les hommes, avec 1 homme pour 9 femmes concerné.
 
C’est un trouble du comportement alimentaire qui affecte la plupart du temps les jeunes de moins de 25 ans, avec 70 000 adolescents touchés qui correspondent à 60 – 70% des anorexiques. Mais le trouble alimentaire touche de plus en plus les femmes et les hommes plus âgés, avec 170 000 adultes de 20 à 45 ans anorexiques, de par le vieillissement des malades (100 000 personnes concernées) mais aussi de par l’évolution de la société (70 000 personnes concernées), qui pousse à suivre des critères de beauté souvent inatteignables.

Le monde de la mode contribue fortement à cette tendance.
Dans les magazines de mode, on nous bombarde de photos retouchées, de mannequins très maigres. Des recherches prouvent que ces magazines comportent 10 fois plus d’articles et de publicités faisant la promotion de la minceur que leurs équivalents masculins. 
Aujourd’hui, la lutte contre l’anorexie dans le monde de la mode est devenue un véritable enjeu. En Espagne, des nouvelles mensurations plus représentatives des femmes dans les campagnes publicitaires devraient voir le jour chez Zara ou Bershka notamment. Le ministère de la Santé espagnol a par ailleurs déclaré que les mannequins disposés en vitrine dans les boutiques devront désormais porter du 38, et non du 34 ou 36, comme c’est le cas aujourd’hui.

Si le monde semble se préoccuper de la lutte contre l’anorexie, le sujet est encore tabou chez les mannequins. Ce sont le plus souvent les ex-modèles qui osent raconter les privations qu’elles se sont infligées pour pouvoir défiler, à l’image de Carre Otis, ancienne top-modèle star des années 80 aujourd’hui reconvertie en mannequin pour grandes tailles après des années d’anorexie.
 
Elle livre un témoignage glaçant sur son passé de mannequin dans son autobiographie paru en 2011 qui s’intitule Beauty, Disrupted : A Memoir. En voici un extrait :
 “Je faisais de l’exercice au minimum deux heures par jour, sept fois par semaine. Quand je ne travaillais pas, je pouvais aller à la gym deux fois par jour. Je disais que pour le petit déjeuner je prenais des flocons d’avoine, qu’à déjeuner je mangeais du poulet et des légumes, pour dîner du poisson et de la salade et que je m’autorisais un yaourt en guise de snack. En réalité, je buvais quatre à six cafés noirs par jour, sans même m’autoriser un peu de lait écrémé, par peur des calories. Et pour ignorer la faim, je fumais plusieurs paquets de cigarettes par jour. La clope et le café me boostaient. J’en avais besoin car mon corps était perpétuellement fatigué à cause du manque de sommeil, de la faim et du trop-plein de sport. Sans oublier les soirées et les décalages horaires à répétition.
Grâce au pouvoir blanchissant de la retouche photo, mon faux sourire paraissait étincelant. Et sans les manucures et pédicures, vous auriez vu aussi que mes ongles étaient cassants et jaunis. Dans la vraie vie, vous avez des boutons, des rougeurs et la peau sèche à cause de la déshydratation, de la malnutrition, du stress, des cigarettes, du maquillage, du manque de sommeil. J’étais en fait terrifiée et très, très malheureuse”, avoue-t-elle.
 
 
Texte – Manon Benboudriou

Graphisme – Victoria Dubois

CAMILLE BRASSELET FAIT DES PHOTOS – L’Histoire de Fanny

CAMILLE BRASSELET FAIT DES PHOTOS – L’Histoire de Fanny

CAMILLE BRASSELET FAIT DES PHOTOS – L’Histoire de Fanny

Tous les mois, Cacti vous présente le travail et l’univers de photographes prometteur·euse·s. Ce mois-ci c’est Camille Brasselet avec sa série : Corps à Corps

 

L'Histoire de Fanny

Crédits – Camille Brasselet 

ERIKA LUST

ERIKA LUST

ERIKA LUST

aka 

La lumière au plafond du Porno

Bonjour, c’est HumourMan.

old man love GIF by Charlie Mars
Aujourd’hui on va parler de plein de trucs cochons cochons didon, et le truc pratique, c’est que y’a plein de trucs que je vais pas avoir besoin de dire parce que Cacti, Cacti-Cool : y’a les merveilleuses et fantastiques chroniques Dis Maîtresse. Allez les lire, c’est vachement chouette,.
Et EN PLUS c’est une formidable introduction à mon sujet d’aujourd’hui : Erika Lust.
Préparez vous à lustrer vos plus beaux poireaux et abricots mes p’tis Coolkids, parce que ça va fêter du slip !
Erika Lust, son vrai nom c’est Hallqvist mais chut, est suédoise, ce qui nous fait une belle jambe en kit à monter soi-même SAUF qu’elle habite en Espagne, ce qui nous fait macarena, c’est tout ce que j’ai trouvé. C’est là où elle réalise ses films de boules qui ne sont pas des boules en plomb rayé, même si le but est aussi de se rapprocher de quelque chose de cochon.
shiny GIF
Donc un jour, après avoir fait pas mal d’études dans son si beau pays du nord où il fait froid et nuit, elle déménage à Barcelone. Un autre jour, elle se téma un porno avec son boyfriend de l’époque, et là c’est le drame : qu’elle vois-je ? Des choses pas vraiment jojo didon. Et d’un coup elle se dit : « mais attend, je vais réaliser des films érotiques comme ça il seront vachement bien et tout ! ». C’est comme Archimède dans sa baignoire sauf que c’était pas pour la Science et qu’elle avait probablement un sexe dans les mains.
Alors elle se lance, (sans se faire mal), dans une école de cinéma, elle monte sa boîte de production et réalise son premier film pour adultes, avec SA vision cette fois, pour son projet de fin d’études.
C’est The Good Girl, sorti en 2004. Elle a mis son film sur internet pour voir si ça marchait, et en pas beaucoup de jours le truc se fait télécharger des millions de fois ! Genre 2 !
Ce qui prouve qu’un porno un peu différent, eh bien ça marche quand même nom d’une bite en bois d’sapin.
Enfait Erika c’est une féministe pro-sexe. C’est à dire qu’elle veut que les femmes et les minorités sexuelles en général se réapproprient leurs sexualité et ses représentations, même quand c’est monétisé.
C’est donc parti pour une formidable aventure de films de culs respectueux. Elle commence à en faire d’autres et elle reçoit des prix et tout ! Parce que fun fact : il existe des prix pour récompenser les films de boules, faut juste que y’ait des sexes aussi, sinon ça marche pas.
Et depuis tout roule ! Ses films attirent l’attention des gens et des médias, parce que tiens c’est bizarre ? Il pourrait exister des films sexuels mais qui soient biens foutus ?
surprise wow GIF by Andrea
Elle a même lancé depuis un truc qui s’appelle XConfessions. Elle a demandé aux gens de lui envoyer leurs fantasmes, leurs histoires de coucheries, qu’ils voudraient mettre en films, et elle s’occupe de tout le reste. Résultat : ça fait une longue série de court-métrages, tous inspirés d’histoires vraies. C’est stylé hein ?
Le truc qu’est très important pour Erika, c’est de faire des tournages et des tiques. Nan. Des tournages éthiques.  Par exemple tous les acteurs se mettent d’accord sur ce qu’ils vont faire avant, tout est testé et propre, tout le monde est payé comme il faut et ils ont des vraies pauses. Tout comme un tournage normal et professionnel et légal.
Enfait elle apporte un peu de lumière dans ce monde si sombre… on peut donc dire qu’Erika Lustre.
L’idée c’est que vu que tout le monde en regarde et surtout les jeunes, alors autant qu’ils regardent des trucs qui soient un peu plus proches de la vraie sexualité, pas forcément hardcore avec des nanas et des chibres qui n’existent pas dans la vraie vie et où tout est pas concentré que sur l’aspergation du mossieur sur le visage de la dame.
C’est grâce à des gens comme Erika que tout ce monde de chattes et de nichons qui claquent peut se diversifier un peu. Les site de culs c’est 1/10e de tout l’internet mondial, alors autant que y’ai des trucs quand même chouettes à regarder parce que sinon tout part en couilles !
ET C’EST LE CAS DE LE DIRE ! 😀 😀 😀 😀
Prenez soin des cliclis que vous avez sous la main, et des glanglands aussi, c’est fragile tout ça.
Bisou, bisou.
 
good bye GIF
 
Texte – Guilhem du Fayet