Tous les mois, Cacti vous présente le travail et l’univers de photographes prometteurs. Ce mois-ci c’est Éva Merlier, oscillant entre Lyon et Paris, elle nous présente sa belle série photographique  : Invisibles 

 
« Quand le Cacti gang m’a proposé une tribune pendant 4 semaines, mon choix a été rapide : c’était l’occasion parfaite pour moi de mettre en lumière des personnes invisibilisé.e.s. Travaillant déjà sur le genre et ses clichés, c’est donc tout naturellement que je suis partie à la recherche de personnes concernées par le spectre du genre et la transidentité.
Entre l’objectification des personnes trans et ce côté « éducatif » (mais pourtant encore nécessaire) que l’on retrouve dans un tas de papiers sur internet, ça n’a pas été forcément facile de trouver des volontaires…  Et puis finalement, voilà, j’ai rencontré 4 personnes en or, d’âges et d’origines différentes.
Autant de belles rencontres que je veux partager.
Je vous vois déjà vous demandez… « Mais c’est une fille ? Tu crois qu’à la base c’était un gars ? »
On s’en fou au final, non ? Et si on laissait chacun se définir comme il le souhaite ? Et si on se soutenait les uns les autres ? C’est en changeant les choses à notre petit niveau que l’on fait bouger le monde à ce qu’il parait.

Moi j’dis ça j’dis rien, hein. »

 

Éva Merlier

 
 

Chapitre 1 – Valentin 


RENDEZ-VOUS LE JEUDI 22 MARS POUR LA SUITE DES INVISIBLES 
Photographies – Éva Merlier 
Modèle – Valentin/Nacre