Tous les mois, Cacti vous présente le travail et l’univers de photographes prometteurs. Ce mois-ci c’est Éva Merlier, oscillant entre Lyon et Paris, elle nous présente sa belle série photographique  : Invisibles 

“Quand le Cacti gang m’a proposé une tribune pendant 4 semaines, mon choix a été rapide : c’était l’occasion parfaite pour moi de mettre en lumière des personnes invisibilisé.e.s. Travaillant déjà sur le genre et ses clichés, c’est donc tout naturellement que je suis partie à la recherche de personnes concernées par le spectre du genre et la transidentité.
Entre l’objectification des personnes trans et ce côté “éducatif” (mais pourtant encore nécessaire) que l’on retrouve dans un tas de papiers sur internet, ça n’a pas été forcément facile de trouver des volontaires…  Et puis finalement, voilà, j’ai rencontré 4 personnes en or, d’âges et d’origines différentes.
Autant de belles rencontres que je veux partager.
Je vous vois déjà vous demandez… « Mais c’est une fille ? Tu crois qu’à la base c’était un gars ? »
On s’en fou au final, non ? Et si on laissait chacun se définir comme il le souhaite ? Et si on se soutenait les uns les autres ? C’est en changeant les choses à notre petit niveau que l’on fait bouger le monde à ce qu’il parait.

Moi j’dis ça j’dis rien, hein.”

 

Éva Merlier

 

Chapitre 1 – Valentin 


RENDEZ-VOUS LE JEUDI 22 MARS POUR LA SUITE DES INVISIBLES 
Photographies – Éva Merlier 
Modèle – Valentin/Nacre