Lettre à Simone de Beauvoir (1908-1986)

by | Feb 19, 2018 | Breaking news pour l'outre tombe | 0 comments

Lettre à Simone de Beauvoir (1908-1986), écrivaine féministe française, engagée notamment pour le droit à l’avortement, la libération sexuelle des femmes, et théoricienne de la notion de « construit social » pour les relations hommes-femmes.

Chère Castor,

J’imagine que, même depuis ta mort, tu suis l’actu de l’émancipation des femmes de près ; mais laisse-moi, je t’en prie, te raconter les nouvelles toutes fraîches.
 
T’as entendu parler du débat sur ce qu’on appelle « l’écriture inclusive » ? Tu sais, ce terme qui, si tu le prononces 7 fois devant un miroir à minuit, fait apparaître le diable en jupe avec la théorie du genre à la main ?
Oui parce qu’à entendre certains, réintroduire un peu plus d’égalité dans la langue française causerait l’apocalypse de manière certaine.
Mais bon, comme tu l’as dit, « Personne n’est plus arrogant envers les femmes, plus agressif ou méprisant, qu’un homme inquiet pour sa virilité ».
Et l’écriture inclusive, ben crois-moi qu’elle menace leurs zizis vue la réaction de certain.es (eh oui, parce que des femmes s’inquiètent pour la virilité des hommes aussi).
 
Heureusement, Le Monde donne l’exemple en s’accordant, au sein de l’équipe, sur l’utilisation de règles de grammaire plus égalitaires : des noms de professions, des fonctions féminisés, et même le point médian (é·e·s) dans quelques rubriques. Ça avance tout ça quand même !
 
D’ailleurs, ça bouge aussi dans le monde du cinéma américain : le 7 janvier 2018, on a eu droit à une fantastique 75e cérémonie des Golden Globes, placée sous le signe de la défense des droits des femmes !
Eh oui, depuis le témoignage de 93 femmes affirmant avoir été harcelées et/ou violées par Harvey Weinstein, (l’un des plus gros producteurs de cinéma américain), Hollywood s’engage.
On a donc pu voir la quasi-totalité des professionnels du cinéma participant à la cérémonie tout de noir vêtus, pour protester contre le harcèlement sexuel, le sexisme et les violences à l’encontre des femmes. Oui oui je te jure, tout le monde.
 
Enfin on rigole jaune maintenant quand on sait que James Franco (meilleur acteur pour son rôle dans The Disaster Artist) vient d’être accusé, lui aussi, d’harcèlement sexuel par une vingtaine de femmes, alors qu’il arborait fièrement son pins « Time’s Up » en soutien à l’association du même nom, qui a pour but de lutter contre le harcèlement sexuel, et qui est à l’origine du all black dressed. Olala je pourrais t’en parler des pages durant de cette cérémonie historique.
M’enfin, je suis sûre que tu sais déjà tout ça Simone, je t’entends gueuler d’ici.
 

Longue vie aux vagins libres !

Texte – Clémentine Biard 
Illustration – Julie Audouard  –  @j.audz

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *