Telles des Nancy Drew de la volupté, nous avons lancé notre enquête sur le corps et la sexualité des filles. Version moins sensationnelle : on a fait un sondage avec Google Forms et on a collecté plein de réponses super intéressantes.
 
 
Catégorie 1. Bisous et plus si affinité
 
100% des sujettes de 15 à 35 ans de toute orientation sexuelle ont déjà embrassé une personne. Commençons par ça.
 
La moitié a trouvé cela bien trop baveux et « is that all there is ? », certaines ont trouvé leur moment magique et beaucoup s’accordent pour dire qu’on s’améliore avec le temps (lorsqu’on n’a plus d’appareil dentaire et qu’on n’a pas à se cacher derrière le local poubelle).
Après le bisou, suit le business. De notre panel, seulement 1% n’a pas enchainé son échange sur une relation sexuelle. Si la majorité connaissait leur partenaire, 27% l’avait rencontré depuis peu, voir le jour même.
 
Est-ce que c’était cool ? A la question « te sentais-tu à l’aise ? » 50% oscillent entre parfois oui, parfois non et 10% étaient plutôt gênées. Que ce soit par la forme incertaine de l’acte ou à cause de la pression sociale d’une première relation sexuelle.
 
69% de ces ébats étaient babies safe ! Avec l’usage d’un préservatif (masculin) ou, dans 52% des cas, une pilule contraceptive. Malheureusement, encore 18% n’étaient pas protégés. Kids, stay safe!
 

 
Catégorie 2. Règles et anatomie
 
Si 61% répondent croire connaître leur corps, 91% appréhendent précisément leurs règles et leur cycle. Même si 10% trouvent qu’on en parle trop peu et aimeraient en savoir plus.
 
78% connaissent la différence entre les Big Three : vagin, utérus, clitoris. Malheureusement, 18% sont encore incertaines et 6% ne voient qu’une zone bien floue. Bonne nouvelle, les nouveaux manuels de SVT ont enfin accueilli le clitoris !
Si le préservatif et la pilule sont les stars des contraceptifs pour 70%, les stérilets, implants et anneaux connaissent aussi une petite gloire. Dans la majorité des cas, à part le préservatif, le contraceptif masculin est ignoré.
 
La sexualité, elle n’est pas taboue pour 63% des femmes, 15% sont plus réservées sur le sujet et n’en parlent pas avec n’importe qui. 40% peuvent en discuter avec leurs médecins. Suffit-il de trouver un.e médecin à l’écoute. 64% ont appris ce qu’était la sexualité avec leurs amis contre seulement 35% en cours d’éducation sexuelle. Ce cher internet reste aussi une source importante avec 40% d’initiés.

 
Catégorie 3. Touch my Tralala
55% affirment pratiquer le sexe en solo. On demandera à celles-ci d’aider nos 14% qui n’y arrivent pas ou n’ont pas été convaincu par l’expérience. 40% ont des orgasmes plus intenses seules (no duh !) mais trouvent que la présence d’un partenaire intensifie le schmilblick.
 
Si 39% en parle aisément avec leur partenaire et leurs amis, 32% trouvent que cette pratique est encore taboue et n’osent pas introduire cette conversation.
 
En douces dames que nous sommes, nous donnons sans compter. 60% affirment préférer donner que recevoir dans la question du sexe oral. Mais c’est là où les chiffres se corsent ! Parmi ces données, on apprend que 17% ont plus donné que reçu9% ont un partenaire qui préfère recevoir que donner, 9% se sentent désavantagées et 4% n’aiment pas mais ont l’impression qu’elles sont obligées de le faire. Toutes ces transactions ne respirent pas l’égalité !

Catégorie 3. Long hair don’t care
 
44% n’ont pas honte de leur poil (yay !) contre 15% qui en sont gênées. Parmi ces résultats, on observe cependant que lors de l’épilation, 32% choisissent l’intégrale contre 16% qui se préfèrent au naturel baby. 40% se sentent mieux dans leur corps sans ces saloperies de poil et 78% disent se raser ou s’épiler pour elles-mêmes. On constate quand même que 49% ont déjà eu des réflexions désagréables à ce sujet de la part de leur partenaire.
 
En conclusion à ce quizz, vous ne savez toujours pas si vous êtes plus Griffondor ou Serpentard mais heureusement, 93% ont trouvé ces questions naturelles et ont pris plaisir (parce que c’est de cela qu’il s’agit !) à y répondre.
 
Sondage by Jill Salinger & Claudia Bortolino
Texte: Claudia Bortolino
Illustrations: Jill Salinger